Le 91 à la Une

Julien-Monier

Julien Monier, 32 ans, est un des créateurs du journal local, Essonne Info. Amoureux de sa ville, Evry, et de son département, il décide de le mettre en valeur à chaque étape de son parcours atypique.

L’esprit d’un artiste, la curiosité d’un flic et l’écriture d’un journaliste, Julien Monier est un indépendant aux opinions bien tranchées. Depuis son plus jeune âge, il ne suit que ses propres idées, en vagabondant de part et d’autre. Poussé par le vent qui le dirige, Julien entame une licence d’administration économique et sociale à la Faculté d’Evry : « Cela me permettait d’avoir un diplôme assez général, car je ne savais pas exactement ce que je voulais faire ». Il continue alors par un master en management et gestion à Nantes, mais s’y sent vite mal et revient dans sa ville ressource : Evry. Il poursuit alors avec un deuxième master en sociologie urbaine, en alternance dans une entreprise, encore une fois Evryenne. À côté, l’autodidacte enchaine les petits boulots, et accumule de nombreuses compétences : gestion, logistique, vente, enseignement… tous les secteurs y passent. Malgré un parcours pas encore totalement défini, il s’engage associativement et de manière militante dans des initiatives locales : « j’ai écrit dans plusieurs revues, plutôt militantes, et je faisais les tracts aussi. J’ai toujours beaucoup aimé écrire ».

 

L’écriture comme passion, il tient même un blog qu’il baptise « militant et réflexions ». Le journalisme, qui était alors une option qu’il avait écarté par manque de motivation, « je ne me voyais pas faire le warrior avec les aller-retours sur Paris », devient rapidement une éventualité alléchante. Toujours entouré de ses proches et des rencontres faites par ses divers métiers, il commence à évoquer l’idée d’un journal dès 2009. Après de nombreuses discussions, le constat est sans appel : « sur internet, dans le département, il y a de la place pour un site d’information avec des problématiques citoyennes ». Journalisme dans l’âme, il décide, avec sept ou huit autres amis, de monter la formidable aventure prénommée Essonne Info, qui verra le jour en 2011. « On voulait faire quelque chose d’ancré dans le territoire, parce qu’en y vivant, et en étant un peu engagé, on s’est rendu compte qu’il y avait énormément de potentiel ».

 

La ligne éditoriale du journal s’est alors très vite dessinée : mettre en avant les initiatives locales et les grandes problématiques du département de manière approfondie. Traité avec l’œil du local, pour l’enfant du 91 s’est primordial. Et bien parce que les sujets le touchent personnellement, il y met du cœur et du temps : « c’est un investissement à plein temps, surtout quand on a commencé en tant que bénévole ». Des journées et des horaires jamais réellement définis, le rédacteur en chef erre entre la paperasse au bureau et les enquêtes de terrain.

 

Allure débraillée, café et clope à la main, Julien a tout du stéréotype du journaliste. Et pour ne pas contredire cela, il a un avis sur tout : le conflit à i-télé, l’indépendance dans les médias aujourd’hui, les élections américaines… Une fois qu’il commence à parler, il ne s’arrête plus. Afin d’assouvir cette envie de communiquer et de partager ses savoirs, il enseigne à la Fac d’Evry ; et oui encore elle. « Cette université c’est toute ma vie ! Je lui dois beaucoup et c’est pour cela qu’un de mes buts était d’y rentrer par tous les biais ». Professeur de journalisme en unité d’enseignement libre, il se plait à discuter avec les élèves des thématiques médiatiques actuelles « Je pense qu’il y a besoin d’éduquer autour des médias. Beaucoup de personnes critiquent, mais il est bon de savoir ce qui est à garder et ce qui est à jeter ». Avec ce retour aux sources, dans sa fac, qui lui a donné goût aux études, il espère faire de même avec ses étudiants : « Mon but : les faire réfléchir, qu’ils s’interrogent, et qu’ils ouvrent leur esprit, parce que c’est cela le journalisme, et j’espère leur susciter une vocation ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *